Philippe Korcia, président de l'URSSAF PACA et membre du MEDEF.

Il y a peu, un journal d’annonces légales de la région PACA (TPMB) a relaté une réunion entre la fédération BTP du Var et l’URSSAF PACA sous un titre très évocateur : « Dialogue constructif entre le BTP et l’URSSAF » (www.tpbm-presse.com/var-dialogue-constructif-entre-le-btp-et-l-urssaf-2243.html).

L’URSSAF se plaît à décrire un monde merveilleux, radieux, un univers à la Bisounours où tout va bien.

Elle met souvent en avant « l’amélioration de la connaissance de la législation sociale, la veille de conseil juridique, l’analyse personnalisée, y compris par des audits de contrôle à blanc, l’allongement des délais de paiement en cas de besoin (hors part salariale qui reste un prérequis)…».

On aimerait croire et vivre dans ce joli monde de dialogue, de prévention, de conseils…

Mais les URSSAF ont-elles un compte twitter ? Elles pourraient lire ces réactions qui laissent penser que entre les beaux discours intentions et la réalité, il y a une

J’aimerais savoir combien d’entreprises ont coulé à cause de l’Urssaf ? C’est juste incroyable niveau incompétence! (Portekoi‏ @Portekoi 26 mars 2018) ;

Dites @BrunoLeMaire @GDarmanin vous avez déjà essayé d’appeler ? Vous croyez vraiment que ces organismes où on attend 15 à 30 minutes au téléphone facilitent la vie des créateurs d’entreprises ? (C’Moi‏ @Ricardo_14000)

Moi j’attends l’arsenal pour stopper l’URSSAF dans sa destruction de TPE/PME (‏@VDEBUISSON 19 mars 2018)

Face à l’URSSAF, il n’y a pas de petits victoires… Serai-je jamais indemnisé de la dizaine d’heures consacrées à une erreur URSSAF de 577€ indûment réclamé… ? (ndaweb‏ @InDaWeb…. »).

Bon, on peut comprendre que les agents de l’URSSAF défendent leur organisme, quitte à s’arranger avec la vérité ! C’est à cela que sert la propagande, non ?

Mais là où la situation devient ubuesque, c’est lorsque des présidents d’organismes issus du monde de l’entreprise et de syndicats professionnels en rajoutent une louche !

Ainsi, le Philippe Korcia, membre du Medef, président de l’URSSAF PACA, prône la « tolérance zéro » en matière de travail dissimulé. Tout en ajoutant : « nous sommes là pour vous aider, pour aider les entreprises. Ce sont elles qui font avancer le pays.  ».

Bien sur qu’ici au cercle Lafay nous sommes contre le travail dissimulé ! Mais encore faut-il s’entendre sur cette notion ! Régulièrement, nous signalons à nos lecteurs l’interprétation (parfois grotesque) que les URSSAF font de cette notion en n’hésitant pas à mener des contentieux scandaleux qui minent la vie des cotisants.

De même, nous mettons en évidence les contrôles abusifs, le manque de dialogue lors des vérifications, le peu de garanties juridiques dont disposent les entreprises, le manque de sécurité juridique…. Le président de l’URSSAF PACA n’aurait il pas connaissance de ces dérives ?

Nous l’invitons aussi à regarder nos propositions de bons sens en faveur des entreprises, que nous défendons …

Car, disons le franco : si le président de l’URSSAF se contente d’ânonner ce que dit son maître, son rôle est sans intérêt !

En revanche, si celui-ci se révèle être source de proposition dans l’intérêt des entreprises qui financent le système de protection sociale, nous serons toujours attentifs à ses propos !

1 commentaire

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom