L’URSSAF de Normandie (@Urssaf_Ndie) a encore frappé.

Dans un tweet du 19 avril 2018, elle s’auto-congratule de ses résultats de la manière suivante : « En luttant contre les fraudes aux cotisations et prestations, l’URSSAF et ses partenaires contribuent à préserver notre système de protection sociale ».

Ces propos sont purement et simplement inacceptables.

Selon le dictionnaire Larousse, la fraude consiste en un « acte malhonnête dans l’intention de tromper en contrevenant à la loi ou aux règlements ».

Or, sur 10 contrôles, 9 donnent lieu à un redressement.

Y aurait il 90 % de fraudeurs ???

Comment l’URSSAF peut elle impunément affirmer de telles contre vérités ?

Comment l’URSSAF de Normandie peut elle se targuer d’aider des employeurs qu’elle ne respecte pas en les traitant de « fraudeurs » ?

Au sein du Cercle Lafay, nous sommes vigilants sur le « poids des mots ».

Que l’on parle d’ « erreurs » ou d’ « inexactitude » pour l’immense majorité des redressements, cela nous semblerait adapté. Et, de plus, les URSSAF manifestaient une  réelle volonté d’améliorer le dialogue, les garanties des cotisants, la sécurité juridique des employeurs, cela nous conviendrait encore mieux !

JF Kennedy disait : « une erreur ne devient une faute que si on refuse de la corriger » …

 

Partager
Article précédentACOSS : halte à la propagande !
Article suivantLe Cercle Lafay va être reçu à Bercy
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom