Les chiffres commencent à fuiter : L’URSSAF aurait effectué en 2017 des redressements pour  1,5 milliard d’euros, dont 500 millions au titre du travail illégal. C’est ce que nous indique un article paru dans les Petites Affiches (https://www.petitesaffiches.fr/actualites,069/economie,045/veni-vidi-vite-dit,12278.html)

Ceci étant, on notera que redressement ne signifie pas recouvrement !

Ce qui veut dire en clair que le tiers des redressements opérés est lié à du travail dissimulé …. soit en d’autres termes à du véritable travail au noir (la personne qui travaille sans être déclarée sur un chantier et qui est payée au black), mais aussi (et cela devient beaucoup plus problématique), au cas de mamie bistro, au client du bar qui vient rapporter son verre au comptoir, à l’entraide entre voisins, à la personne qui vient aider son frère sur un marché, aux bénévoles de festivals….toutes situations que nous relatons régulièrement sur notre site !

Faute d’avoir des chiffres précis de la part de l’administration, nous nous trouvons dans l’incapacité de faire des distinctions entre les différents types d’infraction.

Mais l’administration souhaite-t-elle véritablement que l’on sache. Ou préfère-t-elle le flou ?

Après avoir mené notre enquête auprès des juristes du Cercle Lafay, nous sommes aperçus que les redressements opérés relevaient surtout de la deuxième catégorie !

Comme un professionnel nous l’a expliqué : dans le but de sortir rapidement des résultats, les URSSAF qui sont sans cesse à la recherche de la performance, recherchent les dossiers simples ! Et force est de reconnaître que Mamie Bistro, l’entraide entre voisins, le bénévolat en famille sur le marché, constituent un terrain de chasse idéal pour les URSSAF….

Certes, c’est peu glorieux pour les organismes de recouvrement. Mais qu’importe, l’essentiel est de faire du chiffre !

Et tant pis si ces redressements concernent des personnes faibles, sans connaissance de leurs droits, peu à même de se défendre !

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom