Dès lors qu’une société a saisi la commission de recours amiable d’une contestation relative au redressement notifié par la mise en demeure, elle est recevable à invoquer ultérieurement devant la juridiction contentieuse la nullité de cette mise en demeure, peu important qu’elle ne l’ait pas soulevée à l’occasion du recours amiable (CA Versailles. 21° chambre. 7 juin 2018 RG n° 17/03135)

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom