Un dirigeant harcelé par les URSSAF.

Pierre Verraes nous raconte :

J’ai été victime de l’URSSAF et en particulier d’un mensonge délibéré.
J’ai été placé quasiment à mon insu en RJ par l’URSSAF en Janvier 2012 qui me réclamait la somme de 53 000 € (pour un CA annuel de 25 000 € env.). Je venais de recevoir mon échéancier pour l’année qui mentionnait 4 trimestre à 0 car il y avait eu trop payé….

Trois ans plus tard, je me suis retrouvé au terme d’une instruction menée totalement à charge par le TGI de Dunkerque et sans jamais que l’URSSAF n’ait justifié la somme réclamée, en liquidation.

Même le mandataire s’accorde à dire que l’ensemble de cette procédure est (je le cite) « pourrie depuis le début ». Au final, après la liquidation, j’ai obtenu un document officiel émanant de l’URSSAF qui précisait que la somme des cotisations de l’année en question était de 1591 €. J’ai fait mention et communiqué ce fait lors de l’audition devant le juge commissaire, mais rien n’y fit !

J’ai publié un livre sur cette histoire (« Qu’on lui coupe la tête »). Vous trouverez les détails et témoignages vidéos + presse sur mon ex site professionnel : www.verraes.com

J’ai pu constater que nombre d’entrepreneurs ont subi le même schéma de procédure avec la complicité des tribunaux.

Dans le même esprit, j’anime un groupe FaceBook « Urssaf, rsi et autres fossoyeurs des entreprises » qui est fréquenté directement et indirectement par près de 14000 personnes.

 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom