C’est le journal Ouest France qui l’affirme dans son édition du 1° octobre 2018 : « Entreprises, l’URSSAF peut être votre amie ! ».  Le Directeur de l’ACOSS et le directeur de l’URSSAF Normandie étaient à Caen pour prêcher la bonne parole auprès du personnel et pour vendre la « convention d’objectifs et de gestion 2018-2022 ». Comme l’indique le journaliste avec beaucoup de réalisme, il s’agit d’un délai de « 5 ans pour dédiaboliser l’USSAF ». Bon courage en tout cas, pour vendre cette COG technocratique,  pleine de vide et qui présente le tour de force de ne pas parler de l’essentiel qui intéresse les entreprises, c’est-à-dire les droits des cotisants pendant le contrôle…Au stade où ça va, la dédiabolisation n’est pas prête d’aboutir ! (https://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/normandie-entreprises-l-urssaf-peut-etre-votre-ami-5996379)

Partager
Article précédentLa CFTC défend son fromage à l’URSSAF
Article suivantL’URSSAF à toutes les sauces …
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom