Claude Dozoul, président de le la CPME 56, constate que, afin de combattre le travail dissimulé, la loi a prévu des sanctions financières très lourdes pour les entreprises.

Il est un fait : c’est que l’URSSAF voit du travail dissimulé partout …

Et notre notre président de demander la mansuétude de l’URSSAF … qui répond qu’elle a pour mission d’appliquer strictement les textes !

Circulez, il n’y a rien à discuter. (https://www.letelegramme.fr/economie/travail-illegal-des-pme-bretonnes-destabilisees-par-des-amendes-non-negociables-04-10-2018-12096710.php) !

Merci à ce président de dire ce que nous ne cessons de répéter au Cercle Lafay, en assortissant nos demandes de propositions pratiques.

Nous rappelons aussi à Claude Douzoul que la CPME est membre du Conseil d’administration des URSSAF. Et qu’au niveau national, ce syndicat est totalement apathique sur ces dossiers.

Notre président peut-il agir auprès de la CPME nationale pour qu’elle défende enfin les entreprises qu’elle représente ?

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom