Le défaut de mention du recours devant la commission de recours amiable, sur la mise en demeure,  n’affecte pas la régularité de ce document  mais empêche uniquement de retenir une forclusion pour défaut de saisine de cette commission (Angers Chambre sociale 25 octobre 2018 RG n° 15/02463)

Partager
Article précédent« L’entreprise a peur de contacter l’URSSAF »
Article suivantProduction de la mise en demeure
Le Cercle Lafay (du nom de Bernard Lafay, député qui avait proposé en 1952 la généralisation des URSSAF) regroupe des spécialistes qui s’intéressent à cette institution et en dénoncent les excès.

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom