On se souvient de l’histoire de ce restaurateur d’Escalquens, au sud-est de Toulouse, qui s’était vu réclamer par l’URSSAF, en août 2018,  181 millions d’euros.

L’organisme s’était justifié en expliquant qu’il s’agissait d’ « un copier coller malheureux ».

Malheureux est le mot. Mais l’URSSAF s’est-elle excusée auprès du malheureux qui a frisé l’apoplexie en recevant ce montant ?

Il semble que l’erreur soit en inflation puisque récemment, l’URSSAF a réclamé 800 millions d’euros à une gynécologue de Nice (https://www.egora.fr/actus-pro/insolite/43309-l-urssaf-reclame-une-cotisation-de-800-millions-d-euros-a-une-gyneco).

Cela ne peut que renforcer le sentiment des praticiens de la santé, dont de nombreux tweets témoignent de leur désamour avec l’URSSAF.

Ainsi, Guillaume de Durat, spécialiste en matière de santé, qui dit : « on sait que l’URSSAF est un monstre au sang froid » (https://twitter.com/gdedurat/status/1061242920630710273).

Les syndicats de médecins viennent de dénoncer la forte augmentation des appels de cotisation URSSAF du 4ème trimestre 2018 par rapport à l’échéancier prévisionnel distribué en début d’année…

Les critiques ne cessent de pleuvoir (ainsi : « Entre cafouillages et matraquages, les cotisations des libéraux explosent » http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/entre_cafouillages_et_matraquages_les_cotisations_des_liberaux_explosent_174537/document_actu_pro.phtml).

Le Dr Marty, président d’un syndicat professionnel, indique à ses adhérents dans un tweet que « L’urssaf reconnait le scandale… Et… dans un immense élan de générosité…elle te laisse 10 jours pour te retourner… ». Et de terminer dépité : « un mépris permanent et continu… » (https://mobile.twitter.com/Drmartyufml/status/1060640276023296001).

Et ce n’est pas le seul à se plaindre des méthodes de l’URSSAF. Ainsi pour Sofia, qui exerce dans le secteur médical en libérale : « En 14 ans d’exercice libéral, je n’ai jamais été autant stressée de ma vie à cause des prélèvements urssaf  depuis qu’on doit télé déclarer, ils ne reçoivent pas mes chiffres et demandent des montants exorbitants pour régulariser.  » (https://mobile.twitter.com/sofialaquadeuse/status/1060132085917192193)

1 commentaire

  1. De semaine en semaine, je lis les déboires des uns et des autres avec l’URSSAF. Il est une arme rarement employée mais qui est efficace quand elle est bien utilisée.

    Cette arme c’est le délit de concussion. Il est effectivement réprimé le fait de réclamer de l’argent que l’on sait indu quand bien même ce ne serait pas volontaire. C’est à la partie attaquée de prouver que ce n’est pas volontaire.

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom