La CPME des Deux Sèvres fait sa promotion pour recruter des adhérents (https://www.lepetiteconomiste.com/La-CPME-des-Deux-Sevres-vous,8395). Dans son message, elle indique que « c’est une face moins apparente du travail d’une confédération interprofessionnelle comme la CPME mais ô combien importante : siéger dans les organismes paritaires locaux où les chefs d’entreprises ont la parole pour défendre au cas par cas certains dossiers, solutionner les points de blocage et être garant de l’argent public ». Et justement, il est fait mention de l’URSSAF où un élu de la Confédération siège.

Mais que fait-il ? Quelle est son implication, notamment dans la commissions de recours amiable, pour défendre les entreprises face aux URSSAF ?  Quelles sont les propositions de ce syndicat pour améliorer les conditions du contrôle ?

Notre think tank le Cercle Lafay serait très intéressé d’avoir des réponses à ces questions que se posent ses membres, qui sont en lien permanent avec les entreprises.

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom