Encore un redressement de 55 000 €  + 15 000 € de majorations de retard (+ de 25%…) annoncé dans la presse pour le club de handball de Belfort (https://www.estrepublicain.fr/sport-franc-comtois/2019/01/10/handball-n1m-avec-un-redressement-de-plus-de-55000-euros-le-bauhb-va-t-il-exploser-en-plein-vol)…Pour payer la note, des ruptures de contrats de travail sont prévues…

Certes, les motifs de redressement fondés sur des « frais de déplacement accordés aux joueurs, sans justificatifs » semblent sérieux…Mais, faut-il sévir à la première rafale sans dialoguer, sans expliquer… ? Faut-il sanctionner sans discernement au risque de voir un club « exploser en plein vol » et mettre des salariés au chômage….

Les URSSAF ne se posent pas ce genre de question. Elles contrôlent, appliquent la loi, et se soucient peu (voire pas) de tous les dommages collatéraux. Il n’y a que dans leur communication qu’elles se disent à l’écoute des entreprises et au service de l’emploi.

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom