Encore un témoignage qu’ignoreront tous ceux qui veulent persuader que l’URSSAF est l’amie des entreprises.

Un simple tweet du 1er novembre 2018 : « L’URSSAF est devenue un outil de pression avec un harcèlement moral permanent sur les indépendants et entreprises. Je ne connais AUCUN indépendant qui a été injustement prélevé ou reçu des échéanciers truffés d’erreurs. On se
rapproche de l’extorsion de fonds… »  (@Chenkouch).

Au Cercle Lafay, nous ne nous réjouissons aucunement de ce type de message. Mais nous ne pouvons que constater un fossé entre l’indifférence des politiques,  les discours déconnectés de la réalité des organismes, voire des présidents de caisses (essentiellement issus du MEDEF, censés donc représenter les cotisants) et les assurés eux-mêmes …

Car ces tweets, ces réactions, ces témoignages, sont autant d’indicateurs que les organismes et les organisations professionnelles devraient plus prendre en considération.

Laisser un commentaire

Rédigez votre commentaire
Indiquez votre nom